placoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Résulte selon le Dictionnaire du français québécois d'une métathèse de [k] et [p] de clapoter, peut-être favorisée par des représentants de la famille de plaquer et par des paronymes de sens voisin tels que pacoter, « remuer l'eau avec ses mains » en Franche-Comté, ou platch'ter, « patauger, faire des façons » en Wallonie.

Verbe [modifier]

Dessin d’un groupe de personnes animés.
Une foule en train de placoter (sens 1).
Photographie avec des personnes en train de discuter.
Deux personnes au premier plan en train de placoter à l’insu des deux autres (sens 2).

placoter \pla.kɔ.te\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Québec) (Familier) Bavarder, papoter.
    • Au fond, Sam Latour restait toujours comme humilié lorsque son commerce l'entraînait, par exemple, à laisser une belle discussion en plan pour aller dans l’arrière-cuisine réchauffer une tasse de café ou un bol de soupe. On eût dit qu’il s'était rendu propriétaire de l’établissement à la seule fin, ainsi qu’on le disait dans le quartier, d’y « placoter » à son aise. — (Gabrielle Roy, Bonheur d'occasion, 1945, III)
  2. Médire ; faire des commérages.
    • La nature humaine étant ce qu'elle est, d’aucuns placotaient contre nous quand on avait le dos tourné. Cela ne me dérangeait plus. Je m'étais faite à l'idée qu'on ne peut empêcher les gens de parler […]. — (Stéfanie Trudeau & Bernard Tétrault, Matricule 728: Servir et se faire salir : Mon histoire, Varennes (Québec) : Éditions AdA, 2015)

Synonymes[modifier]

Sens 1
Sens 2

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]