plier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du bas latin plicare (« plier, enrouler ») issu de plectere (« plier », « tresser », « fléchir ») apparenté au grec ancien πλέκω.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

plier /pli.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mettre en double une ou plusieurs fois, en parlant du linge, des étoffes, du papier, etc.
    • Plier des vêtements, des draps de lit, des serviettes.
    • Plier des feuilles imprimées.
  2. Rabattre l’une sur l’autre les parties d’un objet.
    • C’est ouvert, dis-je en pliant mon journal. (Sabrina Daubigny, Un meurtre presque parfait…, in Nouvelles policières, éditions Balthazar, avril 2003)
    • Plier une tente.
  3. Courber, fléchir.
    • Le mât de flèche plie sous l’effort et à sec de toile, le bateau roule terriblement. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Plier la branche d’un arbre.
    • Plier les genoux.
    • Plier le bras.
    • (Figuré) Dans cette circonstance, il n’y a qu’à plier les épaules et à prendre patience.
    • (Figuré) Plier les genoux devant le veau d’or, faire servilement la cour à un homme riche, à une personne puissante ; faire des bassesses pour acquérir des honneurs, de la fortune.
  4. (Figuré) Assujettir, soumettre, faire céder, accoutumer.
    • Il faudra plier ce jeune homme à la règle.
    • Plier son esprit, son humeur aux volontés, aux désirs d’autrui.
    • Se plier à la volonté, à l’humeur, aux caprices de quelqu’un.
    • Se plier aux circonstances.
  5. (Équitation) Amener la tête du cheval en dedans ou en dehors, afin de lui rendre l’encolure souple et de lui donner de la facilité dans les épaules.
    • Plier un cheval,
  6. (Familier) Terminer.
    • L’affaire est pliée.
  7. (Parler gaga) Emballer, empaqueter
    • J’vous l’plie ? (je vous l’emballe ?)

plier intransitif

  1. Devenir courbé.
    • Un roseau, un bâton, une baguette qui plie.
    • La planche pliait sous lui.
    • Le plancher pliait sous le faix.
    • Cet arbre plie sous le poids de ses fruits.
  2. (Figuré) Être surchargé d’affaires, être accablé par l’âge.
    • Plier sous le poids des affaires, sous le poids des années,
    • Plié en deux se dit, par exagération, d’un Homme que l’âge ou la maladie empêche de se tenir droit.
  3. (Figuré) Céder, se soumettre.
    • Il ne pliera pas.
    • Vous ne le ferez pas plier.
    • C’est un roseau qui plie à tout vent se dit d’une personne qui n’a point de fermeté, qui cède à toutes les impulsions qu’on veut lui donner.
    • Il vaut mieux plier que rompre, il vaut mieux céder que de se perdre en résistant ; il est souvent plus avantageux de céder que de résister trop opiniâtrement.
    • Plier sous l’autorité, sous les ordres de quelqu’un.
    • Plier sous les lois de la nécessité.
    • Il fait tout plier sous sa volonté.
  4. (Figuré) Reculer en parlant des troupes qui reculent dans un combat.
    • Ce corps d’armée plia sous le nombre.
    • L’aile droite fut la première à plier.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

→ voir pli et ses dérivés

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

    • L’armée a plié bagage.
    • Les ennemis, sachant qu’on marchait à eux, songèrent à plier bagage.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du bas latin plicare

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
plier
/Prononciation ?/
pliers
/Prononciation ?/

plier /Prononciation ?/

  1. Plieur.