ployer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) De l’ancien français ploier, issu du primitif pleier, pleiier (vers 1100), qui remonte au latin plicare « plier, enrouler », apparenté à plectere « plier, tresser, fléchir ». Doublet de plier.

Verbe [modifier le wikicode]

ployer \plwa.je\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Fléchir ; courber.
    • Une bougie de médiocre grosseur pénétra jusqu'à sept pouces; là, elle fut complètement arrêtée : une bougie urétrale n'alla pas plus loin, et je la ployai en essayant de forcer le passage. — (Jean Zuléma Amussat, Mémoire sur la possibilité d'établir un anus artificiel dans la région lombaire sans pénétrer dans le péritoine, lu à l'Académie royale de médecine le 1er octobre 1839, Paris : chez Germer-Baillière, 1839, p. 138)
    • De même, au figuré, plier se dit absolument : plions sous le joug de la foi (Boss.), c’est-à-dire ployons d’abord et entièrement. « L’empereur plia en tout sous la volonté de Charles XII. » Volt. Ployer, au contraire, se dit relativement et signifie plier peu à peu ou un peu, sous quelque rapport. « C’est à force de voir ces merveilles que le monde entier a enfin ployé sous le joug de la religion. » Fén. « Malgré toute la droiture qu’elle étale, la vertu du monde saura bien ployer, quand il faudra de la faveur. » Boss. — (Pierre Benjamin de Lafaye, Dictionnaire des synonymes de la langue française, Librairie de L. Hachette et Cie, Paris, 1861, deuxième édition, revue et corrigée)
    • […] quand soudain il se leva un vent très fort qui vint en mugissant rouler ses vagues invisibles entre les lourdes cimes, faisant frissonner les aiguilles des pins et ployer les hautes herbes qui s’inclinaient sur son passage. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch, Le Legs de Caïn (Contes Galiciens), traduction anonyme de 1874)
    • Les girls saluaient en ployant les genoux, ainsi que des petites filles qui font la révérence et en envoyant des baisers. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Arranger une chose, en la pliant, en la mettant en rouleau, en paquet, etc.
    • Rythmes de feu, de fer, d’acides et de fièvres, qui transforment la matière docile et soudent et recréent et ploient et broyent… — (Marc Chesneau, « Le Travail », en « La minute éblouie », paru en fragment dans La Proue no 10, septembre-octobre 1930)


ployer \plwa.je\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se plier ; se courber.
    • Ployant bientôt sous le poids du sac et portant un pain sous chaque bras, je repris le chemin de Sedan, où mon détachement avait ordre d’attendre sur la place Stanislas.— (Amédée Achard, Récits d’un soldat - Une Armée Prisonnière - Une Campagne devant Paris, 1871)
    • […] les chevaux s’arrêtent net, ployant sur leurs jarrets et rejetant la tête en arrière sous l’action brutale du mors arabe. — (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 47)
    • Les pommes faisaient crouler les branches des arbres. De temps en temps, elles ployaient tant qu’elles se brisaient et chutaient dans une herbe grasse. — (Michel Onfray, Le Ventre des philosophes, 1989)
  2. Céder.
    • Tout ploiera à sa volonté.
  3. (Militaire) Reculer, céder à une force supérieure.
    • L’aile droite de l’ennemi a ployé.

Synonymes[modifier le wikicode]

  1. Il s’emploie le plus ordinairement dans le style élevé, ou pour de grands rayons de courbure. Dans le langage courant, on se sert de plier.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe transitif :
Verbe intransitif :
Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]