plume

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Plume, plumé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (Siècle à préciser) Du latin pluma (« plume », « duvet »).
(Nom commun 2) De plumard.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
plume plumes
\plym\
Une plume. (1)
Écriture à la plume d’oie. (1b)
Des plumes de stylo-plume. (5)
La plume couronnant l'étrave. (10)

plume \plym\ féminin

  1. Phanère corné, garni de barbes et de duvet, qui couvre le corps des oiseaux.
    • Léger comme une plume.
    1. (En particulier) Plume employée comme ornement, comme parure.
      • […] : puis il […] se coiffa d’un toquet de velours noir sans plume ni pierreries, s’enveloppa d’un manteau de couleur sombre, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
      • Ce chapeau de paille noire haut de forme, est garni d’un bord de plumes rouleautées, touffe de plumes noires de côté et lyre de plumes vertes posée en aigrette au milieu des plumes noires. — (Louise de Taillac, « Revue des magasins », dans Le Moniteur de la mode: journal du grand monde, Paris : chez Adolphe Goubaud & fils, 2e n° d’avril 1870, page 122)
    2. (En particulier) Plume dont on se servait pour écrire.
      • Cette terrible histoire des Vaudois, dois-je en parler ou m’en taire ? En parler ? Elle est trop cruelle ; personne ne la racontera sans que la plume n’hésite, et que l’encre, en écrivant, ne blanchisse de larmes. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e édition), page 23)
      • Avant la généralisation des plumes métalliques, les plumes d’oie préparées à Auvillar étaient réputées. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Plumage.
    • La menue plume des oiseaux s’appelle duvet.
    • Cet oiseau mue, toute sa plume tombe.
  3. Amas de plumes.
    • Mettre de la plume dans un coussin, dans un oreiller, dans un traversin.
    • Dans le réduit obscur d’une alcöve enfoncée
      S'élève un lit de plume à grands frais amassée.
      — (Nicolas Boileau, Le Lutrin, chant I)
  4. (Par métonymie) Oiseaux.
    • Ce chien est au poil et à la plume, il chasse toute sorte de gibier, comme lièvres, perdrix, etc.
  5. (Par analogie) Mine, bout d’un stylo, lame de métal pointue et fendue, en forme de bec de plume qu’on emploie pour écrire.
    • Il y avait vraiment une malédiction du Ciel sur les ganaches de sacristie qui n’appréhendaient pas de manier une plume. Leur encre se muait aussitôt en une pâte, en un galipot, en une poix qui engluaient tout. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  6. (Figuré) Activité d’écrire en tant qu’écrivain ou journaliste ou dans le but de le devenir. Note : Toujours précédé de l’article défini « la » au singulier.
    • On lui reprochera d’avoir abandonné sa carrière de chanteuse au profit de la plume. — (Nuit blanche, n° 161, hiver 2021, page 20)
    • Tu admets, ô Prospêtès, que, par le verbe et par la plume, je fasse profession d’amoralité. Que je me décrive comme un être ayant rompu avec la morale officielle ou la morale officieuse. — (Émile Armand, "Amoral", dans Les réfractaires, n°2, février-mars 1914)
  7. Manière d’écrire, style.
    • C’est là, nous le comprenons, une rude tâche à remplir, il faudrait une plume autrement exercée que la nôtre, pour dire tout ce qu’il y a d’irréfléchi, d’irrationnel et d’absurde dans un système trop absolu ; […]. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Lui qui, d’habitude, d’une plume sûre, attaquait méthodiquement le papier, s’exténuait sur ses phrases. Il peinait, raturait, repoussait soudain une feuille avec violence […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 54)
    • Vivre de notre plume, ce serait le rêve. Des romans et des piges, des piges et des romans. De quoi vivre d'une manière décente, sans demander le bout du monde. Entre un et deux Smic par mois pour commencer, là, ça irait. — (Jan Thirion, 20 manières de se débarrasser des Limaces, Éditions Lajouanie, 2015, chapitre 6)
  8. (Figuré) Auteur.
    • Il faudrait, pour l’établir de manière pleine et probante, passer en revue tous les domaines, ce qui, une fois de plus, exigerait une compétence encyclopédique faisant défaut à la présente plume. — (Jean-Michel Salanskis, Crépuscule du théorique ?, Les Belles Lettres, coll. « encre marine », 2016, page 80)
    • Et c’est à moi, haut fonctionnaire au Bureau des relations fédérales-provinciales et ancien conseiller et plume française de M. Trudeau, qu’on demanda de rédiger une réponse aux attaques outrancières de mon ancien patron. — (André Burelle, « Brian Mulroney et les promesses brisées de Pierre Elliott Trudeau », in Argument, volume 19, n° 2, printemps-été 2017, page 209)
  9. (Vulgaire) (Argot) (Sexualité) Fellation.
  10. (Marine) (Familier) Vague produite par l’étrave plongeant dans une lame.
    • – Eh bien, Caroline, il faudra remonter sur le pont. Le vent a halé l’est d’un quart, et l’Astara ne tardera pas à mettre le nez dans la plume. »
      Cette manière de s’exprimer indique que « monsieur Caterna », puisque tel est son nom, est marin ou a dû l’être.
      — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, chapitre IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Méronymes[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Faux-amis[modifier le wikicode]

  • Faux-amis en anglais : plum

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
plume plumes
\plym\

plume \plym\ masculin

  1. (Argot) Lit, plumard.
    • Rêvassé dans le « plume ». Repensé à la belle gosse. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 109, page 170, 19 juillet 1921)
    • … quand une nuit v’là l’Dudule qui rapplique, les fouilles pleines de fafiots et d’perlouses, qui pose tout ça d’ssus l’plume et qui m’regarde. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ah dis donc, ce qu’on les emmerdait tous, alors ! Il y avait plus que nous deux, bien au chaud dans le plume ; avec la petite lampe à côté. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 22)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe plumer
Indicatif Présent je plume
il/elle/on plume
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je plume
qu’il/elle/on plume
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
plume

plume \plym\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de plumer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de plumer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de plumer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de plumer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de plumer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français plume.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
plume
\ˈpluːm\
plumes
\ˈpluːmz\

plume \ˈpluːm\

  1. Plume (de quelques oiseaux, et comme ornement).
  2. Colonne de fumée montante.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]