pococurante

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Pococurante

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIIe siècle) Personnage nonchalant (et mot) créé par Voltaire dans Candide (lire Visite chez le seigneur Pococurante) sur la base de l'italien poco (« peu ») et curante (« soucieux, soigneux ») : « qui se soucie peu, je-m’en-foutiste ».
Ce mot, une antonomase, est utilisé avec une majuscule, chez la plupart des auteurs du XIXe siècle.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
pococurante pococurantes
\Prononciation ?\

pococurante \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Synonyme de je-m’en-foutiste.
    • Pour un artiste de talent et un pococurante de marque, il ne pouvait avoir plus d'humilité à la fois et de perspicacité sur l'importance du bluff en ce monde.
    • Lord Melbourne n’avait qu’un défaut, mais un défaut bien grave et qui tenait précisément à ce scepticisme dont nous venons de parler : sa bonne grâce était souvent du nonchaloir, et sa bonne humeur de l’indifférence. Il laissait aller les choses comme les poussait le vent, et on le disait incapable de résister jamais à ses amis. Stockmar, qui avait lu Candide, le surnommait parfois « le seigneur Pococurante. » (Saint-René Taillandier, Les souvenirs du conseiller de la reine Victoria, 1876)

Variantes[modifier]

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]