poculatif

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(moitié XIXe siècle) Aucune source n’a été trouvée actuellement quant à l’étymologie de ce mot. On note, d’après Walther von Wartburg, l’apparition du verbe poculer en (1846-7) par Honoré de Balzac. Il est probable que Paul Féval, premier auteur recensé utilisant ce mot, se soit inspiré de ce dernier. Possiblement de poculer avec le suffixe -atif.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin poculatif
\pɔ.ky.la.tif\
poculatifs
\pɔ.ky.la.tif\
Féminin poculative
\pɔ.ky.la.tiv\
poculatives
\pɔ.ky.la.tiv\

poculatif \pɔ.ky.la.tif\

  1. (Rare) Qui est issu de l’alcool, issu d’un état d’ébriété.
    • Gédéon ne pouvait rien tirer de lui, sinon de sentencieuses gaudrioles et des maximes de philosophie poculative. (Paul Féval, Alizia Pauli, Editions Meline, Cans et Cie, Bruxelles 1848, Tome 2, page 201)
    • Les membres de la société poculative du Wagkeller usaient préférablement du cru d’un vignoble de Kientzheim, qui avait été légué à cet institut, et qui portait le nom de Kœrenberg. « Il est constant que l’on ne décède pas tandis que l’on boit de ce bon vin, très utile pour la santé de l’homme en le buvant maîtrement, mais raisonnablement ; il est défendu au beau sexe d’en boire, de peur que ces dames ne deviennent trop maîtresses de leurs maris. » (Charles Gérard, L’Ancienne Alsace à table, Berger-Levrault, 1877)
    • Jean de Munterscheid, évêque bon compagnon de Strasbourg au seizième siècle, sorte de Jean des Entomeures alsacien, a laissé dans les fastes poculatifs de son époque des souvenirs vraiment homériques. Ayant convoqué à son palais de Saverne les députés de la ville de Strasbourg pour leur prêter son serment d’allégeance, il leur donna une fête gastronomique qui dura quatre jours sans interruption. (Ludovic Portes, F. Ruyssen, Traité de la vigne et de ses produits, tome 1, éditeur Octave Doin, Paris, 1886, page 178 (note 2))

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]