points de suspension

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) De point et suspension.

Locution nominale[modifier | modifier le wikicode]

Invariable
points de suspension
\pwɛ̃ də sys.pɑ̃.sjɔ̃\

points de suspension \pwɛ̃ də sys.pɑ̃.sjɔ̃\ masculin pluriel

  1. (Typographie) Signe typographique composé de trois points, «  » :
    1. indiquant une incomplétude de la phrase ;
      • Les points de suspension ont la même signification grammaticale que les points si l’on s’arrête après eux, et sont donc suivi d’une majuscule.
      • Et points de suspension, si commodes pour exprimer tout ce qu’on ne dit pas ! Il devrait s’appeler point de sous-entendu, çui-là ! (San-Antonio, Béru-Béru, Éditions Fleuve noir, 1970, III, 2)
    2. indiquant une hésitation ;
      • Si les points de suspension expriment une hésitation, ils jouent un rôle équivalent au point-virgule, et la reprise de la phrase se fait sans majuscule.
    3. indiquant une élision, une coupure ;
      • Pour indiquer un passage coupé dans une citation, on emploie les points de suspension entre crochets : « […] ».
    4.  équivalent de etc. dans une liste incomplète.
      • Les points de suspension finaux dans la phrase « J’ai acheté des pommes, des poires, des ananas… » suggèrent que les emplettes ont été fructueuses.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]