poitrail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin pectoralis (« pectoral »). Ancien français poitral, refait en poitrail par substitution de suffixe (-ail).

Nom commun[modifier]

poitrail masculin (pluriel à préciser)

  1. Partie avant du corps du cheval.
    • Ce cheval a un beau poitrail.
    • Un cheval qui a le poitrail large, qui a le poitrail étroit.
  2. (Par métonymie) Partie du harnais qui se met sur le poitrail du cheval.
    • Son harnachement lui sied à merveille : la haute selle arabe est couverte d'une housse de drap vert brodée de soie assortie; la sangle, le poitrail, le frontal sont de la même couleur et agrémentés de fils de métal; la boucle du poitrail et les larges étriers sont dorés. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 112)
  3. (Par extension) Buste, torse en parlant de l'humain (avec idée de largeur, force, puissance).
    • Le film Beau Travail ne cache pas sa fascination pour la Légion étrangère, pour ce(s) corps d'élites et les poitrails nus de ces jeunes hommes qui se frottent les uns contre les autres de façon très virile
  4. (Charpenterie) Désigne une grosse pièce de bois ou de fer, formant linteau, qui se pose horizontalement sur des pieds-droits pour soutenir un mur de face, ou un pan de bois.
    • Le sommier est une pierre de grande dimension qui sert à répartir des contraintes de compression dans la maçonnerie courante, elle est placée aux extrémités des arcs et des plates-bandes de certaines voûtes, sous la base des colonnettes en fonte ou de poteaux métalliques, sous les appuis des poitrails.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

polirait

Références[modifier]