poldève

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Poldève

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1929) Pure création pour organiser le canular, tout comme Poldévie.

Nom commun [modifier]

poldève \pɔl.dɛv\ masculin singulier

  1. Langue parlée en Poldévie, pays imaginaire dû à un canular datant de 1929.
    • Abandonnant son titre de Kher (Kher, en poldève, veut dire « seigneur », Khô ou Khôn, candidat au suffrage populaire), donc Illis leva des bandes. Ce sont ces bandes de candidats, plusieurs fois victorieuses et finalement écrasées, qui ont laissé trace dans les pages vengeuses de Voltaire a la Napuska. — (Lettre au député Georges Richard du 12 avril 1929[1])
    • Le sextuple salut (en poldève, mais traduit à mesure par Mgr Fustiger lui-même) retentit dans le square. — (Jacques Roubaud, La Belle Hortense, chapitre 26 (« L’Inauguration »), Ramsay, Paris, 1985, réédition Seuil, collection Points, 1996, ISBN 978-2-02-024546-3, page 250)

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
poldève poldèves
\pɔl.dɛv\

poldève \pɔl.dɛv\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la Poldévie, sa langue, ses habitants les Poldèves, sa culture.
    • Le lendemain, les journaux m’apprirent qu’il était mort, peu de temps après. Ils m’apprirent aussi qu’il s’agissait du prince Luigi Voudzoï, un prince poldève qui terminait ses études en France. — (Raymond Queneau, Pierrot mon ami, chapitre III, Éditions Gallimard, Paris, 1945, Œuvres complètes II (Romans I), Bibliothèque de la Pléiade, 2002 ISBN 2-07-011439-2, page 1135)
    • La situation était déjà très tendue, lorsqu’un grave incident mit le feu aux poudres. Un petit garçon de Molletonie pissa délibérément par-dessus la frontière et arrosa le territoire poldève avec un sourire sardonique. C’en était trop pour l’honneur du peuple poldève dont la conscience se révolta, et la mobilisation fut décrétée. — (Marcel Aymé, « Légende poldève », nouvelle parue dans l’hebdomadaire Je suis partout du 2 octobre 1942, et reprise en avril 1943, dans le Passe-muraille (quatrième recueil de nouvelles de l’auteur) ; édition consultée : Œuvres romanesques complètes – [volume] III, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2001, ISBN 2-07-011473-2, page 415)
  2. Relatif à la Poldavie, sa langue, ses habitants les Poldèves, sa culture.

Dérivés[modifier]

Références[modifier]

  1. Poldévie sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg