pomme d’Adam

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis pomme d'Adam)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

D'après le récit de la Genèse, véhiculé par une tradition populaire. Le premier, parce que la pomme serai restée dans la gorge d'Adam ; le second parce qu'il aurait mordu dedans. Notez que la genèse parle de fruit défendu sans en préciser la nature ; le choix de la pomme pourrait provenir de la quasi-homophonie latine entre malum (avec un a court) « le mal » et malum (avec un a long) « le fruit rond, la pomme ».

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pomme d’Adam pommes d’Adam
\pɔm d‿a.dɑ̃\

pomme d’Adam \pɔm d‿a.dɑ̃\ féminin

  1. (Anatomie) Saillie du cartilage thyroïdien dans le cou de l’être humain, plus marquée chez l’homme que chez la femme.
    • Pas de linge empesé à son cou, autour duquel le col de la soutane flottait, flasque, trop large de dix centimètres. Ce cou, pareil à celui d’un poulet, était affligé d’une menaçante pomme d’Adam, qu’agitait sans cesse un mouvement de va-et-vient grotesque. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 99.)
    • Ferdinand se montrait nerveux, il rougissait, harcelait son frère, tournait la tête à droite, la tournait à gauche, et puis la ramenait à droite sans repasser par en face ; si bien qu’il en avait la pomme d’Adam derrière le dos, le cou tordu et retordu au double tour, et qu’il fallut à Honoré y mettre la main plusieurs fois pour le replacer au fil. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 243.)
    • Florence Lassoure regardait Gervais par-dessus la monture de ses lunettes de vue. Ses narines frémissaient. Sa médaille de Notre-Dame, luisant sous sa pomme d’Adam, jetait un éclat aussi fort que ses pupilles en feu. — (Jean-Pierre Alaux, La pomme d’or de Rocamadour, éditions 10/18, 2015, chap.17)
  2. (Archaïsme) Fruit du cédratier (Citrus medica) ; cédrat.
    • La pomme d’Adam n’est point employée en médecine à cause de sa rareté. Ses propriétés sont analogues à celles de la bigarade ; on le place au rang des anti-scorbutiques. — (Nouveau dictionnaire général des drogues simples et composées de Lemery, revu, corrigé & augmenté par Simon Morelot, Paris : Rémont, 1807, vol.2, 1807, p.282)
    • C. Limetta, Risso ; Bergamotte, etc. Cette espèce, ou variété du citronnier, qu’on a d’abord cultivée à Bergame , […] renferme une multitude de sous-variétés, dont l’une, appelée Limon doux, a la chair mangeable; une autre, nommée Chadecq , sert à faire des confitures; une troisième, appelée Pomme d’Adam, est dans le même cas; […]. — (F.-J. Mérat & A.-J. de Lens, Dictionnaire universel de matière médicale, et de thérapeutique générale, Bruxelles : Société belge de librairie, vol.1, 1837, p. 458)

Synonymes[modifier le wikicode]

Anatomie :

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]