pompeusement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de pompeux, par son féminin pompeuse, avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

pompeusement \pɔ̃.pøz.mɑ̃\

  1. Avec pompe, apparat et grandeur.
    • Les grands, pour s’affermir achetant les suffrages, tiennent pompeusement leurs maîtres à leurs gages, (Pierre Corneille, Cinna, II, 1.)
    • La reine de Suède a été pompeusement reçue à Rome par le pape et les cardinaux, (Gui Patin, Lett. t. II, p. 149.)
    • C'était pendant l’horreur d’une profonde nuit : Ma mère Jézabel devant moi s’est montrée, Comme au jour de sa mort pompeusement parée, (Jean Racine, Ath. II, 5.)
    • Roulant pompeusement ses flots majestueux, (Jacques Delille, Convers. I.)
  2. (Figuré) Avec emphase et de façon maniérée.
    • Toutefois, le millionnaire était un peu vexé par le peu d’ardeur que manifestait son neveu par alliance à faire la connaissance de « l’objet de sa flamme » ainsi qu’il appelait Chonchon, pompeusement. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le Bouquet tragique, 1912, chapitre XVII)
    • On a dit que dans le grand siècle, le plus petit commis écrivait aussi pompeusement que Bossuet. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Il vient de vous prendre un enthousiasme qui vous a fait expliquer les choses si pompeusement que je ne crois pas les avoir entendues, (Bernard le Bouyer de Fontenelle, les Mondes, 1er soir.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]