porte-clefs

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de porter et de clef.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
porte-clefs
\pɔʁ.tə.kle\

porte-clefs \pɔʁ.tə.kle\ masculin invariable (orthographe traditionnelle)

  1. (Vieilli) Gardien de prison qui porte les clefs.
    • Un porte-clefs entra et mit fin à ce récit lamentable : il apportait le souper des habitants de la troisième chambre. — (A. Arnould, Alboize du Pujol et A. Marquet, Histoire de la Bastille, tome V, 1853, page 192)
    • Gilbert désigna la comtesse de Charny, et le directeur ordonna à un porte-clefs de conduire le citoyen Gilbert à la chambre de la prisonnière. — (Alexandre Dumas, La Comtesse de Charny, volume 3)
    • Le porte-clefs a l’air plus bourru que méchant, et sa fille, qui est jolie, porte à ravir le bonnet blanc avec la cocarde et les nœuds aux couleurs de la nation. — (Anatole France, L’Étui de nacre, 1892, réédition Calmann-Lévy, 1923, page 219)
  2. Anneau ou étui pour porter les clefs.
    • Le cadeau ou objet publicitaire de faible valeur est largement utilisé en de nombreuses occasions. […] Les classiques sont les stylos à bille, les briquets, les calendriers, les porte-clefs, les sacs, les pochettes d’allumettes, les cartes à jouer. — (Rémi-Pierre Heude, Guide de la communication pour l’entreprise, Éditions Maxima, 2005, page 60)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir porte-clés

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
porte-clef porte-clefs
\pɔʁ.tə.kle\

porte-clefs \pɔʁ.tə.kle\ masculin (orthographe traditionnelle)

  1. Pluriel de porte-clef.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]