porte dérobée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Locution formée de porte et dérobée.

Locution nominale [modifier le wikicode]

porte dérobée \pɔʁt de.ʁɔ.be\ féminin

  1. Porte secrète dissimulée dans un mur, une bibliothèque, etc.
    • Cela fait trois cents ans que des gens explorent Versailles pour trouver des cachettes et des portes dérobées. — (Christine Kerdellant & Éric Meyer, La porte dérobée, Pocket, page 302)
  2. (Par extension) Entrée alternative qui évite de passer par la porte principale, pour entrer sans être vu.
    • Le second « gilet jaune » reçu par Edouard Philippe et le ministre de la transition écologique, François de Rugy, est arrivé par une porte dérobée, sans passer devant la presse. Ni Matignon ni M. Herbert n’ont voulu révéler son identité. — (Le Monde avec AFP et Reuters, Rendez-vous manqué à Matignon entre les « gilets jaunes » et Edouard Philippe, Le Monde. Mis en ligne le 30 novembre 2018)
  3. (Informatique) Faille dans un système d’exploitation permettant l’intrusion informatique à l’intérieur d’ordinateurs équipés de ce système.
    • Si le magnat de l’informatique avait créé une porte dérobée pour ouvrir l’accès à son propre logiciel, il avait bien entendu créé aussi une clé pour le refermer. — (Christine Kerdellant & Éric Meyer, La porte dérobée, Pocket, p. 227)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]