postillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Calque de l’italien postiglione, de posta. Tiré de poste dans le sens de « relais de chevaux », avec le suffixe -illon.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
postillon postillons
\pɔs.ti.jɔ̃\

postillon \pɔs.ti.jɔ̃\ masculin

  1. (Histoire) Celui qui menait en le montant un des chevaux d’un attelage.
    • […], les claquements de fouet d’un postillon comptant sur un large pourboire apprirent le retour des deux soldats à leurs familles. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Un trait venait de se briser par suite du mouvement impétueux que, sur l’ordre de son maître, un jeune postillon avait imprimé à quatre des plus vigoureux chevaux du relais. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Ce qui achève le cauchemar, c’est le lugubre postillon en vieille cape déguenillée qui sautille éternellement dans la clarté jaunâtre. — (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)
  2. (Histoire) Homme attaché au service de la poste aux chevaux.
  3. (Familier) Gouttelette de salive que l’on projette en parlant.
    • Envoyer, lancer des postillons.

Traductions[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Meneur de chevaux
cocher

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]