potiron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1476)[1] Apparait avec le sens de « sorte de champignon[2] » ; (1651) « variété de courge » ; d’origine discutée :
  1. Altération[1] de l’ancien français poistron (« derrière, postérieur »)[3], lui-même issu du latin populaire *posterio, posteronis du latin posterior[4] ; voir potron-minet.
  2. Scheler[5] y voit un dérivé de pasture; voir paturon pour la forme et pâtisson pour le sens.
  3. De l’arabe فُطْرٌ, futrun (« champignon »)[1][6][7], étymon le plus probable[1] ; attesté chez Razi et en hébreu mishnaïque, chez Rachi, sous la forme pit̥riya (« champignon »)[1].

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
potiron potirons
\pɔ.ti.ʁɔ̃\
Un potiron. (1)

potiron \pɔ.ti.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Désuet) (Mycologie) Espèce de champignon.
    • Aux truffes nous accouplerons les mousserons, potirons ou boulets [bolets], pour cueillir en nostre jardin ces fruits passagers et volontaires. (Olivier de Serres, XVIe siècle)
    • Il faut dire que les connaissances cryptogamiques de Lirot, dressé par son maître, se bornaient à trois variétés : sa voix annonçait toujours soit un cèpe, soit un potiron, ou encore de ces petites oreillettes blanchâtres qui dégagent une forte senteur de farine. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
  2. (Botanique) Espèce de grosse citrouille ronde.

Dérivés[modifier]

Hyperonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. a, b, c, d et e « potiron », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. « potiron », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  3. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage (poistron)
  4. Jean Mathieu Rosay, Dictionnaire étymologique, 1985
  5. Auguste SchelerDictionnaire d’étymologie française d’après les résultats de la science moderne, 1862
  6. Le mot "fotron" sur le portail lexicographique almaany
  7. Louis Marcel Devic, Dictionnaire étymologique des mots français d’origine orientale : arabe, persan, turc, hébreu, malais, Amsterdam, 1876, p. 186