poupe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Poupe, Poupě, poupě

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin puppis devenu *puppa en bas-latin, → voir prora (« proue »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
poupe poupes
\pup\

poupe \pup\ féminin

  1. (Marine) Arrière d’un navire.
    • J’étais un grand bateau descendant la Garonne
      Farci de contrebande et bourré d’Espagnols
      Les gens qui regardaient saluaient la Madone
      Que j’avais attachée en poupe par le col.

      — (Léo Ferré, Le bateau espagnol)
    • J’étais appuyé sur la poupe, et je regardais avec un vrai chagrin s’éloigner la terre. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)

Antonymes[modifier le wikicode]

  • proue (avant d’un navire)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus poupe figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Holonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « poupe [pup] »
  • Suisse (canton du Valais) : écouter « poupe [Prononciation ?] »
  • France (Hérault) : écouter « poupe [Prononciation ?] »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Tourangeau[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin populus.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
poupe poupes
\Prononciation ?\

poupe \Prononciation ?\ masculin

  1. (Botanique) Peuplier.

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-Claude Raymond, La langue de Rabelais et le parler du sud de la Touraine et du Loudunais : À la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou, 2008 → [version en ligne]
  • Maurice Davau, Le vieux parler tourangeau : Sa phonétique, ses mots et locutions, sa grammaire, C.L.D. Normand et Cie, 1 janvier 1979, 505 pages