pousse-café

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de pousser et de café.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pousse-café pousse-café
pousse-cafés
\pus.ka.fe\

pousse-café \pus.ka.fe\ masculin

  1. (Familier) Petit verre d’alcool que l’on prend après le café.
    • Ils aiment bien vivre après avoir bien travaillé ; un verre de vin ou de cognac ne leur fait pas peur, et ils se paient assez souvent le café, le pousse-café et le reste. — (Émile Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, page 135)
    • On leur fera une omelette et on leur donnera du « boustringue » et puis il y a du faro de première qualité et cela les apaise. Ils prennent du café et quantité de pousse-café et se sentent tout ranimés. — (Marie de Villermont, Contes belges, Éditions Lethielleux, 1913, page 8)
    • C’était un homme très gros chez lequel la soif et la faim étaient impérieuses et, après un repas à l’auberge – il avait sans douté été le seul à manger à midi dans toute la ville – où il avait englouti tout un plat de tripes, il avait bu sept absinthes coup sur coup, en guise de café et de pousse-café. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 28)
    • En guise de pousse-café, Georges Méliès propose un tour de magie ne nécessitant aucun matériel particulier. — (Bernard Werber, Nous les Dieux, Albin Michel, 2004, page 307)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]