poussier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Masculin de poussière.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
poussier poussiers
\pu.sje\

poussier \pu.sje\ masculin

  1. Poussière, résidu de charbon, à l’origine d’explosions meurtrières dans les mines (les « coups de poussier » ou « coups de poussière »).
    • Aussi bien, à force de parler, j’ai comme du poussier dans la gargoine. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • On peut désinfecter les fosses d’aisances en y projetant du poussier de charbon de bois qui absorbe les gaz nuisibles. — (Berthe Bussard et Hélène Dubois, Leçons élémentaires de chimie, p. 47, Belin frères, Paris, 1897)
    • La proportion nécessaire pour empêcher le gonflement dépend de la nature de la houille, du degré de finesse du poussier, du degré de finesse de l’infusible, de la densité apparente du mélange et de la loi de chauffage. — (La Vie technique et industrielle, 1926, volume 8, page 237)
    • Tout le fin poussier empoisonné de ces passages et de ces recoins, qui d’habitude s’était posé sur moi comme avec des mains d’étrangleur, le souffle vivant de ma respiration l’éloignait aujourd’hui de ma bouche. — (Gustav Meyrink, Le Golem, 1915 ; traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, 2003, page 115)
  2. (Militaire) (Désuet) Poudre d’artillerie finement tamisée.
    • À un coup, je lâche mon fusil, tellement le souffle d’une explosion m’a brûlé les mains. Je le ramasse en chancelant et repars tête baissée dans la tempête à lueurs fauves, dans la pluie écrasante des laves, cinglé par des jets de poussier et de suie. — (Henri Barbusse, Le Feu, Flammarion, 1916, chapitre XX, page 267)
  3. (Populaire) (Désuet) Lit malpropre, misérable ; taudis.
    • Est-ce que la paillasse ne suffisait pas ? Même la toile était allée rejoindre celle du matelas ; ils avaient ainsi achevé de manger le dodo, en se donnant une indigestion de pain, après une fringale de vingt-quatre heures. On poussait la paille d’un coup de balai, le poussier était toujours retourné, et ça n’était pas plus sale qu’autre chose. — (Émile Zola, L’Assommoir, Charpentier, 1877, chapitre XII, page 506)
  4. (Argot) (Désuet) Argent.

Notes[modifier le wikicode]

  • Le poussier de charbon est la dénomination granulaire des particules de charbon comprises entre 0 et 1 mm (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p.20).

Variantes[modifier le wikicode]

Lit malpropre :

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • poussier sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

poussier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de poucier.

Références[modifier le wikicode]