poutrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de poutre.

Verbe [modifier le wikicode]

poutrer \pu.tʁe\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Populaire) (Argot) Déchirer ; être d’une qualité exceptionnelle ; être impressionnant ; envoyer du bois.
    • Un personnage surarmé, c'est chouette parce que ça poutre... mais il suffit de se mettre à la place des innocents PNJ qu'il fréquente pour comprendre que ce profil ne donne pas vraiment confiance. — (Benoît Chérel, « Que faire de toutes ces armes ? », dans Chroniques d’Altaride : revue de l'imaginaire et du jeu de rôle, n°10 de mars 2013, page 9)
    • — Whaa ! Ça poutre ! m'a félicité Kévin. On dirait une crucifixion.
      C'était pas faux. La tête penchée sur le côté, mon Santa barbu semblait agoniser, en victime de la route.
      — (Anne Percin, Comment devenir une rock star (ou pas), Éditions du Rouergue, 2012, chap. 7)
  2. (Vulgaire) Faire l’amour.
  3. (Par extension) Causer des dégâts ; détruire.
    • Les chevaliers du Christ vont vouloir désormais me poutrer la gueule, considérant que je les ai sournoisement trompés. — (Michael Petkov-Kleiner, Le rôle fondamental du plombier dans le porno, Éditions Anne Carrière, 2020, chap. 10)
  4. (Réfléchi) S’entre-déchirer.
    • Ils se tenaient rassemblés autour d'une arène délimitée par du cordage où se poutraient deux insectes hargneux. C'étaient des scarabées d'assaut, des bêtes pataudes, iridescentes, grosses comme la main, de nature solitaire, agressives lorsqu'on les forçait à endurer la présence d'un congénère – donc parfaites pour ce sale sport. — (China Mieville, Merfer, Editions 12/21, 2016, chap. 3)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]