précurseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1415) Emprunté au latin praecursor (« qui court devant, qui précède »), de praecurrere (« courir devant, devancer »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
précurseur précurseurs
\pʁe.kyʁ.sœʁ\

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\ masculin

  1. Qui en précède et en influence d’autres.
    • Elles formaient le modèle pour les collections de la bourgeoisie ; très souvent, elles étaient précurseurs des collections publiques ou des collections des universités. — (in M. Fano Santi, Le collezioni di antichità nella cultura antiquaria europea, page 10, 1999)
  2. (Biochimie) Qui est en amont dans la synthèse, en parlant d’une molécule.
    • Chez le champignon Panellus stipticus, le composé précurseur luminescent est très vraisemblablement un sesquiterpène, le panal […] qui dérive des quinones via la formation de deux molécules intermédiaires, le 1-O-decanolpanal et le 1-O-dodecanolpanal qui sont des composés hydrophobes localisés. — (Bernard Botton & Jean-Jacques Guillaumin, L’Armillaire et le pourridié-agaric des végétaux ligneux, chapitre 8, Nutrition et métabolisme, coordonné par Jean-Jacques Guillaumin, Inra, 2005)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
précurseur précurseurs
\pʁe.kyʁ.sœʁ\

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\ masculin (pour une femme on dit : précurseuse)

  1. (Religion) Personne qui vient avant quelqu’un.
  2. Personne qui prépare la voie, qui précède et annonce une grande personnalité, un mouvement, une découverte.
    • Nicolas Oresme applique à la représentation du mouvement une représentation graphique, grâce à un système de coordonnées rectangulaires, ce qui fait de lui un précurseur de la géométrie analytique de Descartes. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Nancy est une ville d’ordre et de lumières où dès le XVIIe et le XVIIIe siècle, des ducs intelligents furent, sans le savoir, les précurseurs heureux de nos urbanistes modernes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Pour les Indiens cultivés parlant une langue indo-européenne, la langue de référence est toujours le sanskrit, langue partiellement artificielle, comme l’Esperanto, constituée sur la base des langues indiennes utilisées il y a 2600 ans, et mise au point au IVe siècle avant notre ère par le grammairien Pâninī, précurseur de Zamenhof. — (Georges Kersaudy, Langues sans frontières : À la découverte des langues de l’Europe, p. 149)
    • Ce Chilien s’appelait Diego Portales. Il est aujourd’hui considéré par les réactionnaires chiliens et par les généraux de la Junte comme leur grand précurseur. — (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Les radsocs de l’époque, véritables précurseurs de la social-démocratie, situés à la droite de socialistes sur le demi-camembert électoral, passeraient aujourd’hui pour des gauchistes. — (Périco Légasse, « Que la gauche redevienne cassoulet ! », dans Marianne, no 772 du 11 février 2012, p. 82)
  3. Chose qui en précède d’autres.
    • Des nuées de corneilles apparaissent alors, et se traînent comme les brumes dont elles sont les précurseurs. — (Claude-Joseph Trouvé, Essai historique sur les états-généraux de la province de Languedoc, tome 2, page 137, 1818, F. Didot)
    • Ces mouvements, ces troubles sont les précurseurs de quelques grands évènements.
  4. (Biochimie) Molécule qui par une réaction biochimique va donner naissance à une autre molécule.
    • Les acides gras […] sont les précurseurs de plusieurs messagers intra et extracellulaires. — (Jean Demarquoy, Le Dictionnaire de la nutrition, 2014, Jouvence Santé)

Notes[modifier le wikicode]

La féminisation des noms de métiers et de fonctions est un sujet débattu dans la francophonie :

L’avis des grammairiens est parfois différent. Grevisse consacre un chapitre à la féminisation dans Maurice Grevisse, Cédrick Fairon, Anne-Catherine Simon, Le Petit Bon usage de la langue française, De Boeck Supérieur, 2018, p. 513.

Variantes[modifier le wikicode]

Le mot précurseur est parfois épicène, les termes précurseure[1] et précurseuse sont aussi utilisés pour se référer aux femmes, aux institutions féminines, etc.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Michèle Lenoble-Pinson, Dire et écrire le droit en français correct, 2014, Primento