précurseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1415) Emprunté au latin praecursor (« qui court devant, qui précède »), de praecurrere (« courir devant, devancer »).

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin précurseur
\pʁe.kyʁ.sœʁ\
précurseurs
\pʁe.kyʁ.sœʁ\
Féminin précurseuse
\pʁe.kyʁ.søz\
précurseuses
\pʁe.kyʁ.søz\

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\

  1. Qui en précède d’autres.
    • Chez le champignon Panellus stipticus, le composé précurseur luminescent est très vraisemblablement un sesquiterpène, le panal […] qui dérive des quinones via la formation de deux molécules intermédiaires, le 1-O-decanolpanal et le 1-O-dodecanolpanal qui sont des composés hydrophobes localisés […] (Bernard Botton & Jean-Jacques Guillaumin, L’Armillaire et le pourridié-agaric des végétaux ligneux, chapitre 8, Nutrition et métabolisme, coordonné par Jean-Jacques Guillaumin, Inra, 2005)
Note[modifier]
Pour qualifier un mot féminin, la forme précurseur est le plus souvent utilisée.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin précurseur
\pʁe.kyʁ.sœʁ\
précurseurs
\pʁe.kyʁ.sœʁ\
Féminin précurseuse
\pʁe.kyʁ.søz\
précurseuses
\pʁe.kyʁ.søz\

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\ masculin (équivalent féminin : précurseuse)

  1. (Religion) Celui qui vient avant quelqu’un. Se dit principalement, chez les chrétiens, de saint Jean-Baptiste.
    • Le Précurseur de Jésus-Christ.
  2. Homme qui prépare la voie, qui précède et annonce un grand homme, un mouvement, une découverte.
    • Nicolas Oresme applique à la représentation du mouvement une représentation graphique, grâce à un système de coordonnées rectangulaires, ce qui fait de lui un précurseur de la géométrie analytique de Descartes. (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Nancy est une ville d’ordre et de lumières où dès le XVIIe et le XVIIIe siècle, des ducs intelligents furent, sans le savoir, les précurseurs heureux de nos urbanistes modernes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Pour les Indiens cultivés parlant une langue indo-européenne, la langue de référence est toujours le sanskrit, langue partiellement artificielle, comme l’Esperanto, constituée sur la base des langues indiennes utilisées il y a 2600 ans, et mise au point au IVe siècle avant notre ère par le grammairien Pâninī, précurseur de Zamenhof. (Georges Kersaudy, Langues sans frontières : À la découverte des langues de l’Europe, p. 149)
    • Ce Chilien s’appelait Diego Portales. Il est aujourd’hui considéré par les réactionnaires chiliens et par les généraux de la Junte comme leur grand précurseur. (Armando Uribe, Le Livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Les radsocs de l’époque, véritables précurseurs de la social-démocratie, situés à la droite de socialistes sur le demi-camembert électoral, passeraient aujourd’hui pour des gauchistes. (Périco Légasse, « Que la gauche redevienne cassoulet ! », dans Marianne, no 772 du 11 février 2012, p. 82)
Note[modifier]
Au féminin, la forme précurseur est le plus souvent utilisée.

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
précurseur précurseurs
\pʁe.kyʁ.sœʁ\

précurseur \pʁe.kyʁ.sœʁ\ masculin

  1. Chose qui en précède d’autres.
    • Ces mouvements, ces troubles sont les précurseurs de quelque grand événement.
  2. (Biochimie) Molécule qui par une réaction biochimique va donner naissance à une autre molécule.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]