préfète

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Féminisation du nom préfet.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
préfète préfètes
\pʁe.fɛt\

préfète \pʁe.fɛt\ féminin (équivalent masculin : préfet)

  1. Préfet de sexe féminin[1].
    • Marcelle Pierrot a officiellement pris ses fonctions hier. Elle est la nouvelle préfète du Tarn après avoir été en poste dans le Lot à Cahors pendant deux ans. — (« La nouvelle préfète est arrivée », La Dépêche du Midi, 07/07/2009)
    • En quelques heures, l’affaire arrive entre les mains de la préfète d’Évry, du préfet de police et des directions générales des deux forces. — (Flics 1 – Gendarmes 0, Le Canard Enchaîné, 5 juillet 2017, page 4)
  2. (Vieilli) Épouse d’un préfet.
    • La préfète laissa Lucien en lui mimant une petite inclination de tête excessivement amicale, et alla dire quelques mots au comte Sixte qui cherchait son chapeau (Balzac, Illus. perdues, 1843, p. 691).On assurait même que le préfet avait lâché la franc-maçonnerie, pour complaire à sa préfète (Vogüé, Morts, 1899, p. 163). — (« préfète », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage, CNRTL)
  3. (Belgique) Directrice d’un athénée[2].

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. L’emploi de « préfète » en France n’est pas standard ; selon l’Académie française, la féminisation des noms de fonctions, grades et titres est fautive : Académie française, Le français aujourd’hui, dernière section
  2. « préfète », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage