préfet violet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De préfet et violet.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
préfet violet préfets violets
\pʁe.fɛ vjɔ.lɛ\

préfet violet \pʁe.fɛ vjɔ.lɛ\ masculin

  1. (Histoire) (Péjoratif) Évêque concordataire.
    • Le directeur des Cultes, Dumay, était parvenu à créer un épiscopat docile, formé de gens que les catholiques ardents nommaient, avec mépris, des préfets violets. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VI, La Moralité de la violence, 1908, p. 287)
    • À s’appuyer sur la Direction des cultes, il fait figure de « préfet violet ». — (Michel Denis, L’Église et la République en Mayenne : 1896-1906, dans Annales : Économies, Sociétés, Civilisations, 1969, vol. 24, n°2, pp. 523-524)
    • On a parlé, non sans excès sans doute, du préfet violet et plus d’un homme de gouvernement a rêvé d’utiliser la religion et ses ministres comme instrument de police des mœurs et des esprits qui participerait au maintien de l’ordre. — (Jean-Michel Leniaud, Le Budget des cultes : un outil de gouvernement ?, dans Le Budget des cultes, École des Chartes, 2007, p. 80)