prévarication

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : prevarication

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1380) Du latin praevaricatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
prévarication prévarications
\pʁe.va.ʁi.ka.sjɔ̃\

prévarication \pʁe.va.ʁi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit) Grave manquement d’un fonctionnaire, d’un homme d’État, d’un juge… aux devoirs de sa charge (abus d’autorité, concussion…).
    • – Monsieur, votre bienfaiteur profite simplement de son mandat politique pour faire voter l’achat de n’importe quoi, et il fournit lui-même ce n’importe quoi sous le couvert d’un prête-nom.
      – Mais ce serait de la prévarication !
      [..] La forme la plus honteuse du vol ! (Marcel Pagnol, Topaze, 1928)
    • Député de la majorité gouvernementale de centre droit, Miguel Macedo, d’après la presse portugaise est soupçonné de crimes de trafic d’influence et de prévarication dans le cadre d’une affaire de corruption concernant l’attribution des visas dorés. (Marie-Line DarcyLe Portugal déroule le tapis rouge aux retraités et touristes européens- Journal La Croix, page 12, 7 juillet 2015)
  2. (Littéraire) Acte de mauvaise foi commis dans une gestion.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]