prévention

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : prevention

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin praeventio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prévention préventions
\pʁe.vɑ̃.sjɔ̃\

prévention \pʁe.vɑ̃.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de prévenir ; mesure à prendre pour prévenir certains risques.
    • Place Charles-Surugue, des feldgendarmes apprennent aux Auxerrois à traverser dans les passages cloutés qu'ils semblaient ignorer. C'est une leçon de prévention routière avant la lettre. — (Robert Bailly, Les feuilles tombèrent en avril, Paris, Éditions sociales, 1977, page 69)
    • Le médecin traitant et le pneumologue en particulier ont donc un rôle important, en liaison avec le médecin du travail pour intervenir à tous les stades de la prévention primaire, secondaire et tertiaire vis-à-vis des risques respiratoires d’origine professionnelle. — (Dominique Choudat, « Risques professionnels et leur prévention », dans Pneumologie, sous la direction de Gérard Huchon, Éditions Masson, 2001, page 37)
    • On l’oublie un peu, mais les scientifiques de la Santé publique sont davantage des experts en prévention, plutôt habitués à lutter contre le tabagisme et l’obésité qu’à traquer un ennemi mortel, ravageur et invisible. — (Rémi Nadeau, M. Legault, une enquête publique est inévitable, Le Journal de Québec, 18 février 2021)
    1. Organisation qui a la charge de cette action.
  2. Opinion préconçue, favorable ou défavorable, antérieure à tout raisonnement ou examen.
    • — Votre cœur, il me semble, n’a rien à voir dans ce que vous me dites aujourd’hui, puisque vous ne me connaissez pas. Cela ne pourrait être que si on l’avait prévenu contre moi, et alors je vous demanderais de ne pas céder à cette prévention sans m’avoir entendu. — (Hector Malot, La Belle Madame Donis, 1873)
    • Tel saint d’autrefois eût excité chez lui des préventions invincibles, à cause de son peu de souci de la propreté, de sa faible éducation, de son médiocre bon sens. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, réédition Folio, page 144)
    • Seulement, je me rends compte qu'il n'apparaissait tel que je l'ai retenu que dans l'intimité du foyer, après que le contact avait dissipé les préventions que causaient son aspect et son abord. — (Joseph Caillaux, Mes mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  3. (Droit) État d’un homme prévenu de délit, de crime.
    • Le dix-septième jour de la seconde année de sa prévention, Jacques Errant fut extrait de son cachot et conduit entre deux gendarmes dans une grande salle. — (Octave Mirbeau, La Vache tachetée, 1918)
  4. Préventive ; détention d'un prévenu.
    • Faire trois mois de prévention.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus prévention figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : police.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]