praticable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De pratiquer avec le suffixe -able.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
praticable praticables
\pʁa.ti.kabl\

praticable \pʁa.ti.kabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être pratiqué, qui peut être employé, dont on peut se servir.
    • Il a employé tous les moyens praticables pour venir à bout de cette affaire. Si la chose est praticable, on s’en occupera.
  2. Par lequel on peut passer aisément.
    • Le sentier du bois conduit à un marais, et, de là, à un gué qui peut être praticable, les pluies ayant cessé. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les cours d’eau étaient peu nombreux et facilement praticables. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Quant aux routes du Simplon et du Saint-Gothard, […], il ne faudrait que quelques heures pour les détruire ; car on a déjà assez de peine à les maintenir praticables dans la belle saison. — (Anonyme, La Neutralité de la Suisse, Revue des deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Elles ont aplani pour le passage de l’armée fortunée les parties mauvaises de leurs chemins qu’elles ont rendus praticables. — (Dynastie Alaouie du Maroc, dans Archives marocaines, 1974, vol.10-11, page 337)
  3. (Théâtre) Qualifie une porte ou fenêtre du décor, qui n’est pas seulement figurée, et que l’on peut ouvrir ou fermer.
    • Porte, fenêtre praticable.
  4. (Figuré) (Familier) (Plus rare) Qualifie une personne avec laquelle il est facile et agréable d’entretenir des relations.
    • Cet homme n’est pas praticable dans le commerce de la vie. — Son humeur quelquefois n’est pas praticable.

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
praticable praticables
\pʁa.ti.kabl\

praticable \pʁa.ti.kabl\ masculin

  1. (Théâtre) Partie, le plus souvent mobile, d’un décor, qui n’est pas seulement figurée, mais aménagée de telle sorte que l’on puisse y aller et venir, monter et descendre comme dans une construction réelle.
    • L’homme au carnet avait quitté sa place et lestement escaladé les marches du praticable qui reliait le plateau à la salle. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Et ce fut l'entrée de Manola... Il resta un instant sur le haut du praticable avant de descendre. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. I, Série noire, Gallimard, 1956, p. 12)
    • Cette fois, les praticables s’effondraient en se tordant, les dessous flambaient pour tout de bon. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 6, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  2. (Gymnastique) Zone délimitée au sol sur laquelle les gymnastes réalisent un enchaînement acrobatique en gymnastique artistique ou rythmique.
    • En principe, le praticable sur lequel nous faisions notre mouvement au sol était constitué de ressorts, au dessus desquels il y avait un plancher et le tout était recouvert de tapis moelleux et d’une moquette. — (Carole Micheli, La gymnastique, du prestige à l’oubli, 2010)

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]