prendre les commandes

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale [modifier le wikicode]

prendre les commandes \Prononciation ?\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. Piloter ou conduire un véhicule, un vaisseau ou un aéronef.
    • […], ou encore Gérard Bourgoin, le très médiatique industriel du poulet, qui, fort de ses huit mille heures de vol, prend régulièrement les commandes des deux Falcon 10 de son groupe, basés dans son fief de Chailley, dans l'Yonne. — (Aymeric Mantoux, Voyage au pays des ultra-riches, éd. Flammarion, 2010)
    • À bout de force, Piaculaire prit les commandes du navire, il devait le diriger au hasard vers une zone neutre sans les données correctives normalement disponibles sur le réseau saturé par les impulsions électriques des explosions. — (Richard Gehenot, Les routes du Paradis, tome 4 : Lumière infinie, Lulu.com, 2013, p. 22)
  2. (Figuré) Diriger ou gérer une entreprise ou une organisation.
    • Cet argent sera prélevé sur le compte que j'ai ouvert pour Hector afin qu'il puisse ouvrir un cabinet quand Sarah prendra les commandes du cabinet d'expertise comptable. — (Eggy Stephan, L'Amour en cavale, Éditions Publibook, 2009, p. 195)
  3. (Et aussi, dans un tout autre sens) Accepter et relever les commandes d'un client.
    • — Tu prends quoi ? […].
      — Un diabolo-menthe, répondit Philippe.
      Anne-Laure se retint de pouffer de rire. Une vraie boisson de collégien ! Elle fit un signe discret au serveur qui prit les commandes.
      — (Nicolas Bourgoin, Les Partisans : Une histoire des années 80, Éditions Baudelaire, 2018, p. 50)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]