prendre sans vert

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

D'un jeu ancien. → voir jouer au vert

Locution verbale [modifier le wikicode]

prendre sans vert \pʁɑ̃dʁ sɑ̃ vɛʁ\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. Prendre au dépourvu (quelqu’un), dans une circonstance où il aurait dû se préparer à quelque chose.
    • L’accusé n’était pas de ceux que l’on prend sans vert. Sa réponse était toute prête. — (G. Lenotre, Le vrai chevalier de Maison-Rouge, Chapitre VII : Le Rougyff ; Union Générale d'Éditions, collection 10/18, Paris, 1962, page 104.)
    • Ce n'est pas nous qu'on prend sans vert. — (André Gide, Journal, août 1903 – sans quantième.)
    • Trompe-la-Mort, en venant ici, a chaussé la peau d'un honnête homme, il s'est fait bon bourgeois de Paris, il s'est logé dans une pension sans apparence ; il est fin, allez ! on ne le prendra jamais sans vert.. — (Balzac, Le Père Goriot, 1834, III. Trompe-la-Mort)

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]