prendre son temps

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) → voir prendre et temps

Locution verbale [modifier le wikicode]

prendre son temps \pʁɑ̃.dʁə sɔ̃ tɑ̃\ ou \pʁɑ̃dʁ sɔ̃ tɑ̃\ intransitif — (se conjugue → voir la conjugaison de prendre)

  1. (Familier) Faire une chose à loisir, ne pas se presser.
    • Prends ton temps, rien ne presse.
  2. Attendre, aussi longtemps que nécessaire, le moment favorable pour faire réussir quelque chose.
    • Elle prit son temps, elle calcula ses mouvements, et, avec une agileté de chatte, elle saisit les deux interrogatoires et les lança dans le feu ; mais Camusot les y reprit, la comtesse s’élança sur le juge et ressaisit les papiers enflammés. — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1838-1847, troisième partie)
    • Au début, en août 1980, devant la soudaineté de la création de Solidarité et la taille aussitôt atteinte par le mouvement, ni Moscou ni Varsovie n’osent envisager une répression armée : aucun des deux complices n’avait l’intention de tolérer éternellement Solidarité, mais ils étaient obligés de prendre leur temps. — (Martin Malia, La tragédie soviétique, Points, 1999, ISBN 978-2020362832)

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]