primat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Primat, primát, primât

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

XIIe siècle. (Nom commun 1) Du latin primas, « qui est au premier rang ; notable », puis « doyen des évêques, primat », lui-même dérivé de primus, « le plus avancé, premier ».
XVe siècle. (Nom commun 2) Du latin primatus, « premier rang, supériorité », lui-même dérivé de primus, « le plus avancé, premier ».

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
primat primats
\pʁi.ma\
Représentation d'un primat.

primat \pʁi.ma\ masculin

  1. (Religion) Archevêque qui, en vertu d’anciens droits, possède une suprématie d’honneurs sur tous les évêques et archevêques d’une région.
    • L’archevêque de Lyon porte le titre de primat des Gaules ; celui de Bourges porte le titre de primat de toutes les Aquitaines.
  2. (Histoire) Notable d’une ville, d’une région de la Grèce moderne.
    • Les primats de Patras.
  3. (Œnologie) Grosse bouteille de vin de 27 L, soit 36 bouteilles.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
primat primats
\pʁi.ma\

primat \pʁi.ma\ masculin

  1. Caractère de ce qui prime.
    • La démocratie, c'est l’affirmation du primat de l’homme libre sur l’État ou sur tous les autres groupes sociaux — (Georges Vedel, Droit constitutionnel, 1949, page 187.)
    • L’école libérale aujourd’hui dominante (main stream), repose sur le primat du libre marché comme mode d’organisation des échanges. — (Patrice Allard, « L’économie en questions », Mathématiques et économies, Bibliothèque Tangente no 62, janvier 2018, page 29.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]