prise de congé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de prendre congé ; ou composé de prise, de et congé.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prise de congé prises de congé
\pʁiz.də.kɔ̃.ʒe\

prise de congé \pʁiz.də.kɔ̃.ʒe\ féminin

  1. Fait de prendre congé de quelqu’un ou quelque chose, fait de faire ses adieux à ou de quitter quelqu’un ou quelque chose.
    • Les diplomates étrangers pouvaient bénéficier personnellement de présents lors de leur prise de congé de la cour de France. — (Marc Favreau, « Les Govelins, la Savonnerie et Beauvais », dans Marc Favreau et autres, De l’usage de l’art en politique, 2009)
    • Sous la métaphore d’une prise de congé du père (un Abschiednehmen), le rêve est une prise de congé de l’analyse. — (André Sauge, Sophocle lecteur de Freud)
    • La prise de congé de la communauté par Ferdinand est expliquée dans le texte par son départ en Italie, […]. — (Michel Busch, « Mao et le pandore », dans Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier, n° 21, 2005)
    • [Mobutu] l’a fait à travers son discours du 24 avril 1990 où il a annoncé la possibilité d’un bipartisme au Zaïre puis d’un multipartisme (à trois) et sa « prise de congé du Mouvement Populaire de la Révolution ». — (Sylvestre Ntibantunganya, Une démocratie pour tous les Burundais : De l’autonomie à Ndadaye 1956-1993, volume 1, 1999)
  2. (Sens propre) Fait de prendre un congé.

Notes[modifier le wikicode]

Suivant le contexte d’emploi, prise de congé peut être tout simplement la prise d’un congé.

Traductions[modifier le wikicode]