privance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Composé de priver, privant et -ance. Note : Fréquent chez Saint-Simon, le terme est présenté comme vieilli par Littré au dix-neuvième siècle.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
privance privances
\Prononciation ?\

privance \Prononciation ?\ féminin

  1. (Désuet) Privé.
    • Mme de Lude avait une vieille amie qui était de l'ancienne connaissance de Nanon [la domestique de confiance de Mme de Maintenon], et qu'elle voyait quelquefois en privance. — (Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, Mémoires)
  2. (Désuet) Privauté, intimité.
    • Une fonction si haute et si singulière mit le maréchal dans une grande privance d’affaires avec le roi. — (id.)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) De priver (« rendre particulier, intime »).

Nom commun [modifier le wikicode]

privance \Prononciation ?\ féminin

  1. Privauté.
  2. Affaires intimes, vie privée.

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]