proconsul

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (1140) Du latin proconsul.
(Nom commun 2) (1933) Mot inventé par Arthur Tindell Hopwood son découvreur, en référence à un singe savant nommé Consul.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
proconsul proconsuls
\pʁo.kɔ̃.syl\

proconsul \pʁo.kɔ̃.syl\ masculin (équivalent féminin : proconsule)

  1. (Antiquité) Celui qui, chez les Romains, gouvernait certaines grandes provinces, avec l’autorité de consul.
    • Si trop de proconsuls et de propréteurs ne demandaient qu’à fermer les yeux sur les méfaits de ces derniers, sauf à recevoir de leur tolérance le juste prix, d’autres essayèrent d’y mettre obstacle. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
    • Cicéron, quelque temps après son consulat, fut envoyé comme proconsul en Cilicie.
    • Dans cette agréable attitude, sa tête, inclinée vers son pied, étalait un cou de proconsul, large et fort, et laissait deviner l’ornière des omoplates, revêtues d’une chair brune et abondante. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 53.)
  2. (Histoire) Commissaire que la Convention envoyait dans les départements insurgés, dans les pays conquis ou auprès des armées.
    • Ce recueil de citations souligne bien la continuité d’une histoire, de Louis XIV, qui fait tourner les canons vers la cité « de peur que la fidèle Marseille, trop souvent en proie aux criminelles agitations de quelques-uns, ne mène à leur perte la ville ou le royaume, par une trop grande passion de la liberté », au proconsul de la Convention Louis Fréron, qui déclarait : « Je crois que Marseille est incurable à jamais, à moins d’une déportation massive de tous les habitants et d’une transfusion d’hommes du nord », en passant par M. Jean-Claude Gaudin et son adjoint à l’urbanisme, qui rénovent au kärcher […] — (François Ruffin, Comment épurer Marseille, l’« incurable », Le Monde diplomatique de janvier 2007)
  3. (Figuré) (Péjoratif) Personne qui exerce un pouvoir sans contrôle.
    • Patrick Devedjian, proconsul des Hauts-de-Seine — (journal MATIN PLUS, n°75, 31 mai 2007)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
proconsul proconsuls
\pʁo.kɔ̃.syl\
Reconstitution de proconsul

proconsul \pʁo.kɔ̃.syl\

  1. (Anthropologie) Hominoïde fossile du miocène, cousin des hylobates.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin proconsul.

Nom commun [modifier le wikicode]

proconsul masculin

  1. Proconsul.

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De consul avec le préfixe pro-.

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif proconsul proconsulēs
Vocatif proconsul proconsulēs
Accusatif proconsulem proconsulēs
Génitif proconsulis proconsulum
Datif proconsulī proconsulibus
Ablatif proconsulĕ proconsulibus

proconsul \Prononciation ?\ masculin

  1. Proconsul.

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]