prodrome

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien πρόδρομος, prodromos (« avant-coureur ») → voir pro- et -drome.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
prodrome prodromes
\pʁɔ.dʁom\
ou \pʁɔ.dʁɔm\

prodrome \pʁɔ.dʁom\ ou \pʁɔd.ʁɔm\ masculin

  1. (Médecine) Signe avant-coureur, symptôme précédant une crise, une maladie.
    • Mais à lui-même aussi, cette mort serrait le cœur qui, d’un coup, anéantissait un homme en pleine vigueur, dans la fleur de l’âge, sans l’avertir par les prodromes les plus légers, un homme sobre comme il l’était, et cela à quelque temps de la retraite. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Par extension) Fait qui présage un événement.
    • Quand les faits, prodromes d’une espèce de maladie sociale latente, se meuvent lourdement, la moindre complication les arrête et les enchevêtre. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • L’adoption des toilettes portées dans les villes, c’est déjà le prodrome de cette tentation qui finit par aboutir à la désertion des campagnes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Vieilli) (Sciences) Démarches ou discours préliminaires à l’étude d’une science.
    • En cas que ce prodrome serait assez heureux d’obtenir un accueil favorable, nous avons l’intention de terminer la deuxième partie de notre ouvrage « La Bibliographie historique », contenant toutes les monographies relatives à l’histoire des peuples et des pays de l’univers. (Édouard Marie Oettinger, Bibliographie biographique, ou, Dictionnaire de 26 000 ouvrages, tant anciens que modernes, 1850)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]