profaner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1342) Emprunté au latin profanare.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

profaner /pʁɔ.fa.ne/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Religion) Abuser des choses de la religion, les traiter avec irrévérence, avec mépris, les employer à des usages profanes.
    • Et les hordes fanatisées par les prédicateurs de la Croisade trouvèrent tout naturel, avant de régler leur compte à ceux qui avaient profané (soi-disant) le tombeau du Christ, de châtier les descendants des « déicides ». (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Par extension) Commettre un acte impie dans un lieu sacré.
    • Cette église a été profanée. — Les tombes furent profanées.
  3. (Figuré) Faire un mauvais usage de ce qui est rare, précieux, respectable, le dégrader, le traiter avec trop peu de respect.
    • Lire de si belles choses devant un homme qui n’y entend rien, c’est les profaner.
    • C’est profaner son talent que de l’employer à de pareilles besognes.
    • Profaner la beauté, l’innocence.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]