protester

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin protestari.

Verbe [modifier]

protester transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Promettre formellement ; assurer positivement, solennellement.
    • Fille et femme protestèrent de leur innocence. Gwen proposa une opération ratissage dans le bureau, sachant combien son père avait la main égareuse ces temps derniers. — (Catherine Hervé-Bazin, La fille indigne, éditions Denoël, 1997, p. 207)
    • Il lui protesta qu’il le servirait en toutes rencontres.
    • Il proteste, dans sa préface, qu’il n’a jamais eu de telles intentions.
    • Je vous proteste qu’il ne m’a rien dit.
    • (Intransitif)Protester de son innocence, de sa fidélité.
  2. (Banque et commerce) Faire un protêt sur un effet de commerce.
    • J'ai payé les trois premières traites et j'ai laissé protester les autres, sous prétexte que le pinard tournait. Aujourd'hui je n'ai pas encore payé et je ne payerai point. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 15)
    • Quand un banquier ne paie pas une traite à l’échéance, il faut la protester, la faire protester.
    • Ce négociant est mal dans ses affaires, il a déjà été protesté deux fois, on l’a protesté hier.

protester intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Réclamer formellement contre une chose, déclarer qu’on la tient pour nulle, pour illégale.
    • […]; comme Combes avait parlé de l'enseignement superficiel et borné de nos écoles primaires, F. Buisson crut devoir protester, en sa qualité de grand pédagogue de la troisième République : […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.315)
    • Les habitants protestèrent contre leur venue, prétendant qu'il n'était pas décent que des infidèles assistassent à une solennité présidée par des prêtres chrétiens. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. (Justice) Déclarer que l'on considère.
    • Protester de violence, Déclarer que c’est par violence, par force, que l’on condescend à quelque chose.
    • Il leur remit les papiers qu’ils demandaient, mais en même temps il protesta de violence. On dit de même :
    • Protester de nullité, protester d’incompétence, Déclarer que l’on regarde une procédure comme nulle, un juge comme incompétent.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé du verbe protest (« protester ») avec le suffixe -er (« -eur »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
protester
\pɹə.ˈtɛs.tɚ\
ou \pɹə.ˈtɛs.tə\
protesters
\pɹə.ˈtɛs.tɚz\
ou \pɹə.ˈtɛs.təz\

protester \pɹə.ˈtɛs.tɚ\ (États-Unis), \pɹə.ˈtɛs.tə\ (Royaume-Uni)

  1. Protestataire.
  2. Contestataire.

Variantes orthographiques[modifier]