proxénétisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1841)[1] Dérivé de proxénète avec le suffixe -isme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
proxénétisme proxénétismes
\pʁɔk.se.ne.tism\

proxénétisme \pʁɔk.se.ne.tism\ masculin

  1. Métier d’entremetteur, d’entremetteuse.
    • Encore un grand nom, peu à peu et irrémédiablement tombé dans la pourriture des métiers abjects et des proxénétismes cachés. — (Octave Mirbeau, Le Calvaire , 1886)
    • Le festival attire alors les célébrités du monde entier, ainsi qu’un certain nombre de rapaces, saisonniers ou résidents à l’année, spécialisés dans le trafic de drogue et le proxénétisme. — (Jean-François Gayraud, Showbiz, people et corruption, 2009)
    • En 1971, peu ou prou quand Jeanne Cordelier a été rue Saint-Denis, la pastiquette se concluait aux alentours de 130, 150 francs – entre 19,82 et 22,87 euros. Le proxénétisme hôtelier n'était pas encore un délit : le client devait aussi acquitter le prix de la chambre, 25 francs – 3,81 euros – , et le service, la serviette, 2 francs - 0 ,30 euros. — (Claude Dubois, Je me souviens de Paris: visages, façons, histoire et historiettes du Paris populaire, Editions Parigramme, 2007, p. 418)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]