puant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du participe présent de puer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin puant
\pɥɑ̃\

puants
\pɥɑ̃\
Féminin puante
\pɥɑ̃t\
puantes
\pɥɑ̃t\

puant \pɥɑ̃\

  1. Qui sent mauvais, qui a une mauvaise odeur.
    • Il mangeait une maigre et puante pitance, faite de créton et d’eau sale qu’on lui apportait le matin, dans une écuelle de grès ébréché, […]. — (Octave Mirbeau, La mort du chien ,)
    • Le village auvergnat est resté malpropre, boueux, puant, délavé par les purins; il est sans lumières; les conditions d'habitation y sont exécrables. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Et le feu d’un petit brasero avec trois grelotteux autour qui louchaient dans la fumée puante. On n’était pas très bien. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, 1932)
  2. (Familier) Qui est d’une fatuité, d’une vanité insupportable.
    • Il est puant.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin puant
\pɥɑ̃\

puants
\pɥɑ̃\
Féminin puante
\pɥɑ̃t\
puantes
\pɥɑ̃t\

puant \pɥɑ̃\

  1. Personne pour laquelle on éprouve une profonde aversion, du dégoût.
    • Qué plaisir de loger un pruneau dans son bocal, ça me vengerait de tous mes puants d’officiers. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, Paris, 1855)
    • – Dehors les vampires ! dehors les loufiats ! dehors les puants ! les carnes ! charognes ! vendus ! — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Version A de « Féérie pour une autre fois », Gallimard, Paris, 1993)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe puer
Participe Présent puant
Passé

puant \pɥɑ̃\

  1. Participe présent de puer.

Références[modifier le wikicode]