publicain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Publicain

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1190) Du latin publicanus.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin publicain
\py.bli.kɛ̃\
publicains
\py.bli.kɛ̃\
Féminin publicaine
\py.bli.kɛn\
publicaines
\py.bli.kɛn\

publicain \py.bli.kɛ̃\ masculin (équivalent féminin : publicaine)

  1. (Antiquité) Fermier des deniers publics, chez les Romains.
    • La rapacité des publicains se donnait libre carrière dans les provinces. Partout où les armes romaines avaient pénétré, ils s’abattaient sur le pays et le mettaient en coupe réglée. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
    • Les gens de cette profession étaient odieux parmi les juifs ; l’évangile dit : il faut le traiter comme un païen et comme un publicain.
  2. (Par extension) (Péjoratif) Percepteur, collecteur, financier, ou quiconque est chargé de percevoir les deniers publics.
    • Les compagnies de négociants, de financiers, de traitants, de publicains et d’accapareurs donnent toujours naissance à une foule de courtiers, d’agents de change et d’agioteurs. — (Jean-Paul Marat, Les Chaînes de l’esclavage, 1792.)
    • Pour les péages dûment érigés un certain nombre de règles s’imposaient. Les publicains devaient avoir sur le port des tableaux publics portant la liste des marchandises sujettes aux droits et le taux de la perception, entretenir un homme en permanence sur le ponton afin que les voituriers sussent à qui parler. — (Pierre Lenail, Le parlement de Dombes, Lyon 1523 à 1696 - Trévoux 1697 à 1771, Bernoux & Cumin (éds), Lyon, 1900, page 32.)
    • Lâchons, lâchons, lâchons ! Lâchons la grappe à nos frères. Sont-ils homosexuels ? Ils auront leur place, avant nous, dans le Royaume des Cieux. Ils se marient ? T’inquiète, dans le Royaume, y a de la place pour deux. L’un des deux se prostitue ? Pas de souci, frangin, le président Jésus, comme le nomme affectueusement le père de l’Église Basile de Koch (XXIe siècle après JC), habite généralement chez les putes. Ou chez les publicains. Les publicains, sait-on vraiment aujourd’hui dans une France qui n’est largement pas allée au catéchisme, ce que cela veut dire ? Ce sont les percepteurs d’impôts… Cela fait deux mille ans qu’ils n’ont pas bonne presse —les Évangiles nous en sont témoins… — (François Miclo, « Chrétiens, lâchez tout ! », le 27 janvier 2014 sur www.tak.fr)

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin publicain
\py.bli.kɛ̃\
publicains
\py.bli.kɛ̃\
Féminin publicaine
\py.bli.kɛn\
publicaines
\py.bli.kɛn\

publicain \py.bli.kɛ̃\

  1. (Géographie) Relatif à Publy, commune française située dans le département du Jura.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]