qu’tringle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Graphie respectant l’élision de la prononciation argotique de que tringle.

Pronom indéfini [modifier le wikicode]

Invariable
qu’tringle
\k‿tʁɛ̃ɡl\

qu’tringle \k‿tʁɛ̃ɡl\ invariable

  1. Variante de que tringle[1].
    • — Une plombe et mèche de poireau ! Pas un laune alentoire… j’vois qu’tringle comme pante, et la neuille qui s’débine !…
      — Calletez, v’la un gnière qui rapplique ! Planque toi, contre le bouclard, j’vais l’faire moi-même, et gâfe bien. Si l’gonse se r’biffe prends ta rallonge, on le refroidit ! En cas d’pet, on s’déhotte, et randève à la piôle pour le pied.
      — (Napoléon Hayard, Dictionnaire Argot-Français, Paris, La Maison Hayard, 1907, page 8)

Références[modifier le wikicode]

  1. Napoléon Hayard, Dictionnaire Argot-Français, L. Hayard, Paris, 1907, page 38 (→ consulter cet ouvrage)