quaternaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Quaternaire

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1488) Du latin quaternarius. Le sens géologique adjectival apparaît en 1829, le substantif en 1854.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
quaternaire quaternaires
\kwa.tɛʁ.nɛʁ\

quaternaire \kwa.tɛʁ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est composé de quatre, qui est disposé par quatre ; qui est divisible par quatre.
  2. Qui vient en quatrième lieu.
  3. (Géologie) Qualifie l’époque géologique actuelle.
    • Les brindilles sont imprimées sur nos mains, nos joues, même la joue malade, et jusqu’au soir nous aurons l’air d’avoir dormi entre l’époque tertiaire et l’époque quaternaire. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il semble donc qu’on est en droit de conclure à l’existence d’un large mouvement humain se dirigeant, vers l’époque quaternaire, de l’Est du vieux monde à l’Ouest du nouveau. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e édition, page 15)
    • À la fin du Tertiaire s’est produit le refroidissement qui a conduit aux glaciations quaternaires ; il a peut-être quelque rapport avec la formation de l’Atlantique Nord. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 56)
  4. (Chimie) (En parlant d’un cation) Constitué d’un atome central de pnictogène chargé positivement, entouré de quatre substituants, en particulier des groupes organiques (alkyle, aryle), en ne comptant pas les atomes d’hydrogène.
  5. (Chimie) (En parlant d’un atome de carbone dans une molécule) Relié à quatre autres atomes de carbone.
  6. (Par extension) Qui ne comporte que quatre éléments ou ne propose que quatre options, précisément, strictement et invariablement.
    • Le système numéral le plus progressif, et peut-être le plus fréquent dans les langues naturelles connues, est le système décimal qui a pour base le nombre dix, mais il existe aussi des systèmes autres que décimal. Ce sont :
      […]
      - le système
      ternaire avec le nombre trois pour base, par exemple dans certaines langues indigènes de l’Amérique (chez les Coroado du Brésil, etc.) ;
      - le système
      quaternaire avec le nombre quatre pour base, existant, là encore, dans certaines langues indigènes de l’Amérique (comme le tshumash [chumash], cf. Beeler 1964), et dans certaines langues papoues (keva) ;
      - le système
      quinaire qui a pour base le nombre cinq, dans de nombreuses langues d’Afrique, d’Amérique, d’Australie, d’Océanie et d’Asie, telles que le mamban du groupe indonésien de l’ouest, le wolof du Sénégal, des langues soudanaises, etc. ;
      […]
      - le système
      vicésimal qui a pour base le nombre vingt. — (Alfred F. Majewicz, « Le Rôle du doigt et de la main », in Fanny de Sivers, éditeur, La Main et les doigts dans l’expression linguistique II : Actes de la Table Ronde Internationale du CNRS, Sèvres (France), 9–12 septembre 1980, collection Documents Eurasie 6, SELAF / Lacito (Laboratoire de langues et civilisations à tradition orale), Paris / Ivry, 1981, ISBN 2-85297-112-7, pages 193–194)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]