quelque peu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Composé de quelque et de peu.

Locution adverbiale[modifier]

quelque peu \kɛl.kə pø\

  1. Un peu.
    • L’expérience montre que la bourgeoisie se laisse facilement dépouiller, pourvu qu'on la presse quelque peu et qu'on lui fasse peur de la révolution : […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.I, Lutte de classe et violence, 1908)
    • En réalité, ce vin du Caucase, quelque peu aigrelet, accompagne convenablement la poule bouillie, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Il se réveilla tout engourdi, mais quelque peu ragaillardi. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 338 de l’éd. de 1921)
    • Il n'est plus permis aujourd'hui à un photographe quelque peu averti, d'ignorer la sensitométrie. Les méthodes de mesures créées par Hürter et Driffield, perfectionnées par un grand nombre de savants, ont acquis une importance considérable en photographie. (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, p.151)
    • D'un seul coup, brutalement, le flotteur gauche s'engagea. Je fus emmené dans un « cheval de bois » à gauche, que je pus contrecarrer quelque peu en accélérant. (Jean Mermoz, Mes Vols, p.62, Flammarion, 1937)
  2. (Avec de) Un peu de.
  3. (Plus rare) (Par antiphrase) Beaucoup.
    • « Oh bien alors ! […], c'est comme si vous promettiez de devenir bientôt un des nôtres. Je suis d'ores et déjà certaine de votre conversion. »
      « D'ici là murmurai-je
      in petto, il passera encore quelque peu d'eau sous le Pont-Neuf ! » (Henri Louatron, À la messe noire ou le Luciférisme existe, Mamers (Sarthe) : à compte d'auteur, s.d. (vers 1918-1920), p.51)

Références[modifier]