querelle d’Allemand

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De querelle et Allemand.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
querelle d’Allemand querelles d’Allemand
\kə.ʁɛl d‿al.mɑ̃\

querelle d’Allemand \kə.ʁɛl d‿al.mɑ̃\ féminin

  1. Querelle sans sujet.
    • Si cela nous ennuie [de nous écrire sans nous gronder], nous serons toujours sur nos pieds pour nous faire quelque petite querelle d’Allemand — (Lettre de la marquise de Sévigné à Bussy du 16 février 1671 — cité par Littré dans l'article « Querelle »)
    • Maintenant que John Bull nous boude, maintenant
      Que c'en est fini des querelles d'Allemand...
      — (Georges Brassens (1921-1981), Les deux oncles)
  2. (Figuré) Discussion subtile et presque inutile.
    • Mon seul regret est de n'avoir pas trouvé l'équivalent de cette épigraphe en grec; elle aurait eu l'avantage d'être moins intelligible, et plus convenable par conséquent dans une querelle d'Allemand comme celle dont je vais parler. — (Querelle d'Allemand, en feuilleton dans la Gazette médicale de Paris du samedi 16 aout 1834)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Chez Émile Littré on trouve écrit « querelle d’Allemand » mais aussi « querelle d’allemand ».

Synonymes[modifier le wikicode]

Au sens figuré :

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]