qui aime bien, châtie bien

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Traduction du latin qui bene amat, bene castigat. (→ voir qui, aimer, bien et châtier)

Locution-phrase[modifier]

Qui aime bien, châtie bien.Grandville, Cent Proverbes, 1845

qui aime bien, châtie bien \ki ɛm bjɛ̃ ʃɑ.ti bjɛ̃\

  1. On punit plus justement quelqu’un lorsqu’on l’aime bien.
    • Qui aime bien châtie bien : l’adage ne concerne pas que l’homme, dans son rapport à autrui, mais aussi les relations singulières que celui-ci a pu nouer avec les animaux, de toutes espèces, depuis la nuit des temps. Dis-moi comment tu traites ton chien, je te dirai qui tu es […]. (Le Figaro, 25 mai 2006)
    • « Le Bye Bye, c’est dans notre culture, déclare Joël Legendre. Le temps des Fêtes est une période nostalgique où on a envie de rire, de se rapprocher, d’être amoureux et de donner. » Et il n’y a pas de mal à se tirer la pipe une fois par année. Puisque qui aime bien, châtie bien. (La Presse, 27 novembre 2006)
    • « Je ne suis pas spécialement misogyne […]. » Mais qui aime bien, châtie bien, et Murray Schisgal, en fin connaisseur de l’âme féminine, brosse des portraits de parfaites névrosées nées du rêve américain. (Le Figaro, 22 mars 2007)
    • Nous comprenons très bien au fond de nous-mêmes que l’amour n’appelle pas la haine. Bien au contraire. Pourtant, nous élaborerons des prétextes et des excuses toutes faites : qui aime bien, châtie bien ! Nous chercherons à nous déculpabiliser […]. (LaChance, Richard, Bonjour l’amour ! Adieu violence !, Le Dauphin Blanc, France 2007)
Note[modifier]
Ce proverbe joue sur la polysémie de l’adverbe "bien" : dans la première partie de la phrase, "bien" signifie "beaucoup", alors que dans la seconde partie, il prend le sens de "juste". Il faut donc comprendre le proverbe comme "Qui aime beaucoup châtie juste", et non "Qui aime beaucoup châtie beaucoup".

Traductions[modifier]

Références[modifier]