qui se fait brebis, le loup le mange

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution-phrase [modifier le wikicode]

qui se fait brebis, le loup le mange \Prononciation ?\

  1. (Proverbial) Il est quelquefois dangereux d’avoir trop de douceur ; les méchants profitent de l’excessive bonté d’une personne pour l’opprimer.
    • Les loups et les moutons ne gâtent point les beautés de ce morceau , parce que les Anglais n'attachent point .» ces mots une idée basse : ils n'ont point le proverbe , qui se fait brebis , le loup le mange. — (Voltaire, Jules César, acte 1, sc.8, note de l'auteur, dans Œuvres complètes : Théâtre, Bruxelles : Ode et Wodon, 1829, vol.14, p.197)
    • La douceur, le paysan a ouï dire qu'il fallait l'admirer. Il l'admirera. Mais ce ne sera pas sans une certaine réserve.
      Qui se fait brebis, le loup le mange. — (Henri Pourrat, Sous le pommier, chap.IV :Valeur de l'Homme, Albin Michel, 1945)

Traductions[modifier le wikicode]