quoi que ce soit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir quoi, que, ce et être

Pronom indéfini [modifier le wikicode]

Invariable
quoi que ce soit
\kwa kə sə swa\

quoi que ce soit \kwa kə sə swa\ singulier

  1. Toute chose qui ne fait aucune différence. Note d’usage : Utilisé dans une proposition concessive.
    • C’est alors, avant qu’elle ait pu dire ou faire quoi que ce soit, qu’un bruit nouveau retentit dans cet endroit paisible où l’on n’entendait d’ordinaire que le bourdonnement des abeilles, le cricri des grillons dans l’herbe et le murmure de voix des deux jeunes femmes. — (Richard Bachman (Stephen King), Les Régulateurs, traduit de l’anglais par William Olivier Desmond, éd. Albin Michel, 1996)
    • Certes, on ne voit pas bien en quoi les astres peuvent avoir quoi que ce soit à carrer de ce qui peut m’arriver, étant donné que justement, ce sont des astres, c’est-à-dire soit de grosses pierres dénuées de la moindre intelligence, […]. — (Gilles Vervisch, Comment ai-je pu croire au Père Noël ? : Philosopher au quotidien, Max Milo, 2009, chap. 14)
  2. (Dans une phrase négative) Rien ; aucune chose.
    • Elle commande des doubles gin tonic et des burgers avec des frites, même si je ne suis pas capable de manger quoi que ce soit. — (Nicola Doherty, Métro, boulot, paréo, traduit de l’anglais par Julie Lopez, Milady Romance, 2013, chap. 32)
    • En conséquence, je me sentais aussi peu sexy que possible. Et pour ne rien arranger, j’étais incapable de penser à quoi que ce fût d’autre. — (Lauren Hawkeye, Ce fut comme un déclic, traduction française de Laura Palmer, Harlequin, 2014)
    • Mais, semble-t-il, il nous faut faire face même si l’abattement nous rattrape et qu’on n’a plus la gniaque pour quoi que ce soit ! Même les fouteux à la télé nous laissent de marbre ! On cotonne dans une sorte de brouhaha sans mot. — (Jean-Pierre Verheggen, « Déprimitude », dans Ma petite poésie ne connaît pas la crise, Éditions Gallimard, 2017)

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]