réciproquement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de réciproque avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

réciproquement \ʁe.si.pʁɔk.mɑ̃\

  1. D’une manière inverse, en retour.
    • Comme les actions héroïques animent ceux qui écrivent, ceux-ci réciproquement vont remuer, par le désir de la gloire, ce qu’il y a de plus vif dans les grands courages, (Jacques-Bénigne Bossuet, Disc. de récept.)
    • La convoitise l’empêche [le chrétien] de faire tout le bien qu’il voudrait ; réciproquement, il empêche la convoitise de faire tout le mal qu’elle désire, (Jacques-Bénigne Bossuet, 2e sermon, Pâques, 2.)
    • Les enfants peut-être seraient plus chers à leurs pères, et réciproquement les pères à leurs enfants, sans le titre d’héritiers, (Jean de la Bruyère, VI.)
    • Les animaux des parties méridionales de l’ancien continent ne se trouvent pas dans le nouveau ; et, réciproquement, ceux de l’Amérique méridionale ne se trouvent point dans l’ancien continent, (Georges Louis Leclerc, Quadrup. t. XII, p. 186.)
  2. D’une manière réciproque, mutuelle.
    • Les petits se haïssent les uns les autres, lorsqu'ils se nuisent réciproquement, (Jean de la Bruyère, IX.)
    • Il arrivait que les moines et la cour se corrompaient réciproquement, (Montesquieu, Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, 1734, Chapitre 22)

Dérivés[modifier le wikicode]

  1. et réciproquement (se dit d’une manière elliptique pour représenter la proposition réciproque)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]