réparabilité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de l’adjectif réparable et du suffixe -ité.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
réparabilité réparabilités
\ʁe.pa.ʁa.bi.li.te\

réparabilité \ʁe.pa.ʁa.bi.li.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est réparable.
    • Il faut démonter les moteurs, estimer le degré d’usure et de réparabilité des pièces, en refaire certaines et rénover d’autres, remonter l'ensemble, etc. (Jean-Pierre Hierlé, Relations sociales et cultures d’entreprise, Éditions L’Harmattan, 1995)
    • Quel est le surcoût d’une meilleure réparabilité ? On peut estimer qu’une pièce coûtera de 10 à 20 % plus cher. (Action Auto Moto, Editeur Hachette Filipacchi, 2003)
    • La question des quantités croissantes de déchets à traiter est envisagée uniquement sur le mode du recyclage, alors que la priorité devrait être donné, comme d’ailleurs la loi le prévoit, à la réduction à la source en privilégiant la réutilisation des emballages, l'allongement de la durée de vie des produits ainsi que leur réparabilité. (Simon Charbonneau, Résister pour sortir du développement: le droit entre nature et liberté, Éditions Ellebore, 2009)
    • Homme d’affaires, vous serez séduit par son positionnement prix, ses faibles coûts d’entretien et d’assurance obtenus grâce à une réparabilité optimale. (Revue Le Spectacle du monde, 1999)
  2. (Droit) Qualité de ce qui donne droit à réparation.
    • Le principe de l’égale réparabilité de tous les préjudices est certes un instrument de protection du justiciable, en ce qu’il l’assure que l’illégalité dommageable sera bien sanctionnée. (Jean-Marc Février, Recherches sur le contentieux administratif du sursis à exécution, Éditions L’Harmattan, 2000)

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]