répliquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin replicare (« replier »).

Verbe [modifier]

répliquer \ʁe.pli.ke\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Donner la réplique, répondre sur ce qui a été répondu par celui à qui l’on parle.
    • Les partisans de Maïmonide répliquèrent à l’interdit prononcé par les « littéralistes » en lançant, à leur tour, l’excommunication contre les auteurs de l’interdit. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Il me répondit telle et telle chose, mais je lui répliquai cela et cela.
    • Votre réponse me satisfait, je n’ai rien à y répliquer. Absolument,
    • Mon avocat a parlé le premier, le vôtre a répondu, le mien répliquera.
  2. Répondre.
    • Ces injurieurs pathologiques, - ou injuromanes - sont aisément reconnaissables, notamment par un détail qui ne saurait échapper à l'observateur averti : jamais il ne répliquent avec à-propos. — (Robert Édouard, Dictionnaire des injures, précédé d'un petit traité d’injurologie, Paris : Claude Tchou éd., 1967, p. 234)
    • Sur ce que je lui reprochais, il me répliqua que… Ce qu’il disait était si évident que je ne vis rien à répliquer.
    • Répliquer du tac au tac.
  3. Répondre avec humeur, parler quand on devrait obéir et se taire.
    • Cet enfant a toujours quelque chose à répliquer.
    • Quand il ordonne quelque chose, il ne souffre pas qu’on réplique.
    • Ne répliquez pas.
  4. (Informatique) Dupliquer, copier, refaire.
    • Je n’arrive pas à répliquer sur mon ordinateur le problème que vous me décrivez.
  5. Riposter.
    • Le général ordonna que l’on fasse répliquer la batterie d’artillerie.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]