répons

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : repons

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin responsum.

Nom commun [modifier le wikicode]

répons \ʁe.pɔ̃\ masculin invariable

  1. Paroles, ordinairement tirées de l’Écriture, qui se disent ou se chantent, dans l’office de l’église, après les leçons ou après les capitules.
    • Grand répons.
    • Répons bref.
    • Entre le clerc et lui c’est à qui bredouillera le plus vite. Versets et répons se précipitent, se bousculent. — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 200.)
    • Et subitement, Durtal se retourna. Dans la tribune, un harmonium soutenait les répons d’inoubliables voix. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
    • Elle servait de sacristine à cette heure, elle faisait les répons et sonnait la clochette. — (Marie Cardinal, Les mots pour le dire, Livre de Poche, p. 80)
    • « Le Seigneur soit avec vous... » Ah, j'en ai abattu des cérémonies au pied des fours du Père-Lachaise, à passer pour un catho impudique quand, las de leur discourtois silence, je faisais seul, à haute et intelligible voix, le répons : « Et avec votre esprit. » — (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 2000, p. 293)
  2. (Par extension) Signe d’imprimerie (R barrée : ) qui indique les répons.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • répons sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]