résille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin rete (« filet »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
résille résilles
\ʁe.zij\

résille \ʁe.zij\ féminin

  1. Filet généralement de petite dimension, utilisé par exemple pour maintenir une coiffure tout en la laissant visible, ou dans le cas de bas résille, pour dessiner sur les jambes des motifs géométriques ou, en chirurgie, pour maintenir une compresse tout en laissant la peau respirer.
    • (Figuré)Au-dessous de lui, s’étendait une vallée comblée par des cheminées et des toits fumants qui couvraient d’une résille bleuâtre ce sommet de ville. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Spécialement) Sorte de filet, de réseau, qui enveloppe les cheveux.
    • Une épaisse chevelure châtain, dont les boucles étaient retenues par une légère résille d’argent, ondoyait sur ses épaules […] (Clark Ashton Smith, L’Enchanteresse de Sylaire, traduit par Dominique Mols, dans Fées, sorcières et diablesses, page 28, 2002, Librio)
    • En Espagne, les femmes portent la résille.
    • (Figuré)Deux cents ans dʼabandon avaient peint ses façades de cette couleur blonde que mûrissait le soleil. On savait, par les grands marronniers noirs qui le masquaient de leur résille, quʼil sʼagissait dʼune maison à secrets. (Pierre Magnan, Le tombeau dʼHélios. Paris : Gallimard, coll. « Folio policier » n° 198, 2001 (éd. originale 1980). 280 p. ; 18 cm. ISBN 0-07-041048-X. La citation se trouve en page 107 de cette édition.)
  3. (Figuré) Plomb d’un vitrail.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions manquantes. (Ajouter)

Références[modifier]